PIEUVRE_COV_DEF_b_edited.jpg

Italie. Les années de plomb. Les crimes sont monnaie courante. Le Vatican blanchit l’argent de la mafia. Alessa la jeune journaliste, Vittorio, le banquier, Nancy, l’espionne, Aldo, le savant, Albino le pape, parviendront-ils à en réchapper ?Contre toute attente, Albino devient pape. Il va nettoyer les écuries d’Augias. Mais Cosa nostra lance un contrat contre lui. La course à la survie commence.

 

ÉCHOS DE LECTRICES ET LECTEURS

Merci à toutes et à tous pour vos commentaires encourageants !

EXCELLENT MOMENT DE DÉTENTE GARANTI!

Kindle customer, Canada le 6 mars 2021

Rythme époustouflant sur une trame historique récente. Personages bien campés, humour parfoit décapant. Un moment de détente par excellence en surfant sur un style fluide. On attend un second volume Monsieur Mercier !

WOULD HAVE LIKE MORE DETAILS

A.B., Amazon, Canada le 9 juillet 2021

Very well (french) written novel, concise to a fault. The plot is credible but would have benefit having more details, descriptions to feel the ambiance, the times, etc. It is very straightforward, so people who don't like reading lengthy novels will love it. But, if you're a Vatican shenanigans amateur, you'll be let hungry a bit. Maybe it is to the author's credit, reading him makes you feel wanting more.

INATTENDU ET PASSIONNANT

G.K., Amazon, Commenté en France le 17 février 2021

Un livre dépaysant qui nous plonge dans un des mystères du Vatican en lui donnant un tour qui me plait bien. Bien structuré, bien écrit, le récit est bien mené.
Un auteur à suivre.

INRIGUANT

C., Amazon, Commenté en France le 27 février 2021

Intrigant thriller mêlant réalité et fiction, qui m’a tenue en haleine dès les premières pages. Et fait réfléchir aussi. Bravo!

E.F. SUR AMAZON

Commenté en France le 24 mars 2021

Livre mêlant l'imaginaire et la réalité avec beaucoup de délicatesse et de charme.

LIVRE CAPTIVANT!

M., Commenté en France le 29 mars 2021

Récit enlevé et palpitant qui se lit d'un trait.

Client d'Amazon, commenté en France le 24 février 2022

 J'ai lu La Pieuvre au Vatican et Alessa et ai trouvé ces romans non seulement passionnants, mais il m'ont également servi de livre d'histoire. D'ailleurs je me demande où l'auteur est allé chercher toutes ces indiscrétions vaticanes? Pour être aussi au fait des machinations, tromperies de l'appareil de l'Eglise (faut-il vraiment la majuscule?), je me demandais si l'auteur n'était pas quelque fils caché d'un membre de la Curie? Dans le livre Alessa, j'ai particulièrement apprécié la conversation de Zbigniew Brzezinski et d'un agent de la CIA, conversation dans laquelle le Secrétaire d'Etat exprime la volonté des Etats-Unis de voir un cardinal anticommuniste élu Pape à la succession de Jean-Paul I. Le choix qui s'est porté sur Jean-Paul II fut certainement téléguidé par les services de renseignements .....et ceux-ci n'auraient pas pu trouver homme plus providentiel que Karol Wojtiła....? Cette révélation, je l'ai lue dans Alessa et jamais avant....D'ailleurs l'élection de Jean-Paul II a repondu à la vaine question de Staline: de combien de divisions dispose le Vatican...J'ai lu La Pieuvre au Vatican et Alessa d'une seule traite, tellement l'auteur nous fait pénétrer dans un univers très éloigné de la charité chrétienne. Ce n'est pas pour rien que les Romains ont changé la signification du signe de nationalité des plaques vaticanes.....SCV, c'est à dire "Santa Città del Vaticano" qui devient "Se Cristo vedesse" (si le Christ voyait...).

RETOUR D'UN LECTEUR AMICAL

15 avril 2021

Je suis en train de lire la pieuvre ! C'est mon livre de chevet de cette semaine, je me régale !

ENCOURAGEMENT D'UN AMI

15 avril 2021

Ta pieuvre du Vatican est un régal !

UN GENTIL COMPLIMENT

23 mars 2021

Hello ! Je termine la Pieuvre au Vatican! Palpitant.... quelle écriture ! Bravo. On regrette de ne pas la trouver chez Payot. (reçu 5 sur 5 : sera en librairie sur commande, dès mi avril 2022)

UN CADEAU D'ANNIVERSAIRE QUI FAIT CHAUD AU COEUR

15 avril 2021

I read your book (...) I couldn’t put it down. Bravo ! It seems as if you had lots of fun writing it.

SUR LE FIL FACEBOOK D'UNE AMIE

22 mars 2021

  • Ce livre nous plonge dans les tréfonds de la mafia et du Vatican, véritable lessiveuse de l’argent du crime ...Merci pour ce bon moment de lecture.

  • Un super moment de detente avec des personnages bien campés et une action décapante. A page turner...

  • Je pressens que cette interprétation des faits ne t'ouvrira pas les portes du paradis maffieux. Mais, par contre, elle pourrait inspirer Barbara Broccoli pour un nouveau projet. On lit que tu y penses déjà. En première lecture : -> dialogues : croustillants -> lecture : inarrêtable -> moments forts : aussi tendu que dans "La mort au trousses" -> maîtrise du sujet : on découvre l'homme de métier pour les magouilles et le catéchumène pour la dimension religieuse. Bien joué! Continue comme ça! Et si tu es en panne de thèmes, je suggère "le mystère de la clé du Boyet" ou "la recette de la soupe au blé".

  • Je seconde avec un enthousiasme délirant!

  • Attention, les tentacules de cette pieuvre ne vous lâcheront qu’à la dernière page! Mais à lire de toute urgence.

  • J’ai dévoré ! C’est palpitant et on apprend pleins de choses. J’aurais dû faire cardinal. Bravo Christophe et merci pour ce chouette moment de lecture.

27 FÉVRIER 2022

email d'un ami

Avant de lire Alessa, j’ai relu la Pieuvre et je suis admiratif de tous les éléments que tu as mis en scène ainsi que ta bonne connaissance de l’Italie. Malgré les années de plomb, c’était une belle époque.

Tu as encore de l’avenir comme écrivain historique, surtout avec le moscovite qui bouscule les équilibres.

10 AOÛT 2021

une amie délicieusement subjective

J’ai dévoré la bête! 
C’est vraiment vachement bien!
Les 35 premières pages, il a fallu un peu m’accrocher.
(reçu 5/5 : dans la dernière édition, ce défaut a été corrigé, CM 11.3.22). Moi qui ai du mal à retenir mon propre prénom, j’ai un peu valsé. Mais voilà, le seul reproche que j’aurais éventuellement pu faire m’est revenu directement dans la figure. (...) Je me suis aperçue qu’une très précieuse liste de personnages existait ... mais au moment où je n’en avais plus besoin. Là où débarquent la journaliste (...) qui se farcit des sprints de survie entre mafieux mi abrutis mais vachement flippants et le génial pape malgré lui! 
Qu’il est chouette ce personnage, tu le décris vraiment bien. Il m’a embarquée (...)
Ça se dévore mais j’ai l’avantage de lire lentement. Donc cela fait quelques jours que je me régale. 
Tu peux continuer à écrire.

26 JUIN 2021

d'un très proche

Haletant, palpitant, entraînant, terrifiant, avec des notes amusantes et d'humour, une sorte de livret d'opéra, avec ces scènes successives menées avec autant de virtuosité que de maîtrise et en une langue précise, sobre, claire, ayant en même temps un pouvoir évocateur magique qui séduit et envoûte le lecteur. Bravissimo ! Je n'en reviens pas. Comment en faire un best seller ? Il le mérite sapristi. Je commande 5 exemplaires.

21 JUIN 2021

d'un ami

J’ai enfin lu ta Pieuvre avec beaucoup d’intérêt. Prétendument oeuvre de fiction, ce scénario pourrait bien refléter la réalité, et je suppose que ton intention, en l’écrivant, était de l’insinuer, non ? Bravo, en tous cas, mais sans vouloir te faire peur, je te recommande d’être attentif…

19 MAI 2021

une amie par WhatsApp

Ton bouquin est fantastique, j'ai adorė, avec de la culture et de la fantaisie, excellent merci ! Avise quand sort Arnaque.

29 MARS 2021

email d'une amie

Bon ben voilà, j’ai pris un méga coup de soleil. Comment? En lisant le palpitant récit. Impossible d’en décoller, tout bu d’une traite!

Il faut dire que ce n’est pas mon univers habituel, je découvre plutôt ma naïveté  dans ce domaine. Cela m’a rappelé qu’un jour, voulant quitter la BNP, j’avais demandé au commercial du CIC s’il existait des possibilités de connaître la provenance des flux monétaires d’une banque, car  je recherchais une banque « éthique », le concept venait juste de germer à l’époque. Il m’avait proprement éconduite, me faisant bien comprendre que j’étais une douce illuminée avec une question déplacée…

Ce récit fait froid dans le dos, et me fait prendre conscience que la colossale dette française ne manquera pas d’attirer de compatissants prêteurs…sur gages. Ce qui est déjà probablement le cas. 

Alors un grand merci pour cette escapade mentale bien enlevée. Je me réjouis d’avance du prochain volume à paraître! Combien de tentacules?

19 MARS 2021

un ami ...qui reconnaîtra sa verve

The latest, and the last, hélas!…J’en aurais bien pris encore quelques-unes. Voilà donc l’état des lieux:  pour lire, j’ai trois endroits: mon lit, mon fauteuil et les chiottes. J’ai un livre à chaque endroit. Le tien était bouquin de lit. Et puis il a détrôné Alexandre Vialatte à mon fauteuil. C’était déjà un exploit. Enfin il a foutu à la porte des chiottes James Joyce lui-même, dont j’essaie pour la xème fois de lire Ulysse dans l’idée de ne pas mourir inculte, ce qui menace de plus en plus sérieusement d’arriver.
Que te dire de mieux, venant de la part de quelqu’un qui chope de l’eczéma, chaque fois qu’il ouvre un bouquin de fiction. J’étais presque énervé de m’être laissé piéger. Donc Bravo. J’aimerais bien savoir ce qui s’est passé après «Pourquoi tu tousses ? »
(reçu 5/5 : j'ai bien du me taper la suite... "Alessa ils veulent ta peau" - CM 10.3.22)
Cerise sur le gâteau, et que je n’ai jamais expérimenté: la liste des personnages et surtout la bibliographie font partie intégrante du récit et éclairent le tout d’une lumière inattendue.

24 FÉVRIER 2021

brio flamboyant d'une copine sur Messenger

We don’t judge a book by its cover. Yes we should!!! J’ai passé un merveilleux moment en compagnie de tes personnages hyperactifs! Ça commençait bien : la couverture du bouquin est exceptionnelle : Jérémie a capturé de manière minimaliste l’essence de ce qui allait suivre. Ensuite je me suis laissé embarquer dans ce rythme essoufflant qui laissait assez de place à ton sens de l’humour ‘Tongue in cheek’. C’est étrange de se promener dans un pan de l’histoire qui nous est familier et qu’on s’est empressé d’oublier. La politique italienne était un tel panier de crabes que personne n’avait envie d’y toucher. Tu ajoutes là-dessus une pieuvre vorace, on a une sacrée salade de fruits de mer…ton pape est éminemment sympathique, bien campé. Tes références historiques parfaites d’après ce que je vois. L’écriture fluide. Bref un moment d’évasion parfait par une soirée d’hiver. C’est génial de lire un roman écrit par un copain. Dès le début je me demandais si tu allais introduire une ‘Ouverture espagnole’ mais c’est sûr que ton Zugzwang convenait mieux à ton propos. (...) 

Juste en passant : j’ai beaucoup apprécié "Sigles et Acronymes", bien que beaucoup soient transparents (CS) d’autres comme P2, APSA étaient moins évidents pour la lectrice moyenne que je suis. Merci pour ce bon moment.

23 MARS 2021

un ami via WhatsApp

J'ai dévoré ton livre et adoré. Merci.

 

EXTRAIT DU ROMAN

Sicile

Alessa Lombardi était seule au milieu des oliviers dans le vallon. La rivière était à sec. Devant elle, à un kilomètre, la ville de Cinisi. Derrière elle, la combe se rétrécissait jusqu’à une pente abrupte. Elle en revenait. Sur sa droite, le versant était assez raide, comme les champs d’oliviers de Corfou où petite elle passait les vacances avec ses parents. Sur sa gauche, le coteau était en pente douce.
Les élections municipales avaient eu lieu la semaine précédente avec un score étrange. Peppino Impastato avait été élu alors que tous savaient qu’il venait d’être assassiné. Le message populaire à Cosa nostra était limpide.
Alessa prenait quelques photos pour mémoriser le site pour ses articles. D’après ce qu’on lui avait dit en ville, ce devait être à cet endroit que le père de Peppino Impastato s’était fait trucider une année avant.
« Pas un endroit pour un meurtre, se dit-elle. Paisible, charmant, bucolique même. »
Elle détestait ça, adolescente, son père l’avait souvent emmenée à la chasse. Il espérait qu’elle y mordrait comme lui. Ce fut cette expérience qui l’alerta. À l’aller, les oiseaux gazouillaient. À présent, c’était silencieux.
« Il y a eu crime ici. Les deux Impastato se sont fait tuer. Ce n’est pas abstrait. Moi, je suis journaliste et je fouille leur merde. »
Elle sentit le danger. Palpable. Une poix, soudain qui descendait le long de sa colonne vertébrale. C’était étrange cet instinct ancestral de la proie. Elle s’étendit doucement dans l’herbe sèche et rare.
« Si on me tire dessus, ça ne vaut rien comme protection, pensa-t-elle. »
Une détonation retentit à ce moment. Une fraction de seconde après, une branchette tomba, puis une pluie d’olives vertes frappa le sol alentour. « Chevrotine, dévastateur mais pas précis. »
Elle se glissa derrière un olivier massif qui masquait le sommet de la côte. Derrière se trouvaient beaucoup d’arbres. « Le tireur doit être côté pente douce, il a plus de visibilité pour me tirer dessus. »
Un deuxième impact frôla sa cheville.

 
Vigousse 24_edited_edited_edited.jpg
 

ENVIRONNEMENT POLITIQUE

L'Italie n'est en République et en démocratie que depuis 1945.

Durant ces années de plomb, à coups d'attentats meurtriers, les néo-fascistes tentent de déstabiliser la jeune démocratie italienne pour instaurer une nouvelle dictature.

A l’autre bout du spectre politique, les Brigades rouges d’inspiration maoïste, font de même.

La Banque du Vatican, nom officieux de l'Institut pour les Oeuvres de Religion (l'IOR) blanchit l'argent de la drogue de la mafia sicilienne.

A l'international, c'est la Guerre froide entre l'Est et l'Ouest.

 
 

LIVRE DE POCHE :

> en librairie dans tous les pays francophones

> sur Bookelis 

> sur Amazon.fr

> sur ce site (envoi en Suisse seulement)

> ebook sur Amazon.fr